histoire sans fil

la vie d'une troupe de théâtre amateur exclusievement féminine

23 avril 2009

interview de Valérie Leblon-Prévost; notre metteur en scene

valou

(vero): comment as tu commencer a faire du théâtre?


Valérie : - Dans la troupe de vie féminine après beaucoup de stages théâtre dont un durant lequel j’ai rencontré marie-régine qui m’a présentée à la troupe


(vero) cette expérience t'as apporter quoi?

Valérie : - Une confiance, entourée des femmes souriantes et à l’écoute j’ai franchi le pas


(vero) Qu'est ce qui te pousse chaque année a revenir faire du théâtre?


Valérie : - L’ambiance, l’envie d’avancer devant les nouveaux défis que nous relevons chaque année


(vero) Pourquoi toujours dans la même troupe? 

Valérie : - Bonne question… pour les filles bien sûr !


(vero) Si on te demandais de comparer les premières années de l'expérience théâtrale a aujourd'hui! que dirais tu?

Valérie : - Un grand pas dans l acceptation de soi et dans la connaissance des autres, un amour grandissant pour le théâtre concret


(vero) Il y a eu un changement de metteur en scène dans la troupe ! Qu'en a tu pensé?

Valérie : - Je suis un peu mal placée… je pense que nous fonctionnons en équipe


(vero) As tu des contacts avec les autres comédiennes en dehors des répétitions?

Valérie : -Oui, mais la vie court trop vite.


(vero) Avec qui dans la troupe as tu le plus d'acroche et avec qui tu en as le moins pourquoi?

Valerie : - ???

(vero) As tu des conseils a fournir aux gens qui auraient envie de tenter l'expérience du théâtre?

Valérie : - Oser vivre se lancer être libre de tous complexes, voilà ce qu’apporte la scène


(vero) Quels sont les rôles et ou les pièces que tu as vraiment aimer jouer ? quels sont ceux et celles que tu as le moins aimer?

Valérie : - emma dans « ça reste entrez nous » des fous rires garantis

- « charlotte dans « amour qu’est-ce que tu racontes » nouvelle expérience, un spectacle joué par 10 femmes


(vero) As tu quelques chose a rajouter?

Valérie : - Je trouve que le cœur de la troupe est devenu « pro » et j’aimerais continuer d’avancer. Jouer dans de nouvelles salles, se faire connaitre

 

Je viens de te poser les questions que je pose a toutes les comédiennes! maintenant passons au metteur en scène que tu es! si tu le veux bien!

 

(vero) Qu'est ce qui t'as poussé a devenir metteur en scène?

Valérie : - Je suis metteur en scène pour mes élèves depuis 1997 et j’ai commencé à écrire pour le théâtre en 2004 donc il ne restait plus qu’un pas que le destin n’a amené à franchir puisque l’ex metteur en scène souhaitait arrêter alors que le troupe voulait continuer d’exister

(vero) Est ce une envie que tu avais déja depuis longtemps?

Valérie : - OUI, depuis mes huit ans, monter sur scène, chanter et écrire, un rêve un peu accompli grâce à histoire sans fil


(vero) Le fait que tu écrives toi même les pièces que la troupe joue en ce moment,

   t'apporte quoi?


Valérie : - Une grande satisfaction de voir que ce que j’écris plaisent aux comédiennes et au public, ce fut un beau cadeau


(vero) ou va tu chercher l'inspiration?

Valérie : -J’adore la vie des gens, chacun étant unique, je pars de petits  riens (mes rencontres débiles sur internet) et je pars dans mes délires


(vero) Tenir des comédiennes et les conduire dans ta vision des textes ne doit pas toujours être évident?

Valérie : - Non, c’est vrai , certaines ont des idées que je dois parfois refuser, mais souvent les grains de sel donnent de belles idées que je retravaille. Les comédiennes approfondissent mon idées ou en donnent des nouvelles, c’est un échange, moi je donne la ligne rouge, celle qui conduit le spectacle

 

(vero) Comment te qualifierais tu en tant que metteur en scène?

Valérie : - Parfois très exigeante, souvent tête en l’air, toujours heureuse de travailler avec la troupe


(vero) et en tant que comedienne? car tu joue aussi dans les pièces!

Valérie : - C’est moins facile, car j’ai toujours peur que les comédiennes considèrent mon jeu comme un modèle à suivre, ce que je ne veux pas. Véro avec ses mimiques de folie, Sabrina avec sa voix à faire trembler les murs, Catherine et son grain de naïveté, Valérie et sa pudeur, Régine et sa gentillesse à toute épreuve, toutes apportent des facettes différentes aux personnages, c’est ça que j’aime : partir de la nature des gens pour construire un nouveau personnage.

(vero) : Merci Valou d'avoir répondu a ses quelques questions!


 

 

Posté par histoiresansfil à 12:42 - les interviews - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire